Intégration des réflexes primordiaux et mémoire de fusion

Méthode d’Intégration Energétiques des Réflexes primordiaux (MEIR) en lien avec les Mémoires de fusion : Intra Utéro – Naissance – Première Année de Vie.

1 - APPARITION DES REFLEXES PRIMORDIAUX EN LIEN AVEC LES CIRCUITS SENSORIELS ET MOTEURS dès le début de la vie intra-utérine

JPEG - 14.9 ko

Les réflexes primordiaux

Bien qu’un enfant soit unique, chaque enfant est le fruit d’un même schéma de développement dès sa conception. Ce schéma repose sur une succession d’étapes précises, accompagnant la croissance de ses potentiels.

Dès le début de la vie intra-utérine, l’enfant s’équipe d’organes, de glandes, de systèmes qui se mettent en mouvements automatiquement appelés réflexes réflexes « archaïques » ou de « survie » ou « primitifs » ou « primordiaux ». Un réflexe est une réaction motrice stéréotypée, rapide et involontaire, en réponse à un stimuli précis. A peine venu au monde, le bébé cherche, par exemple, à téter instinctivement le sein proposé, assurant sa survie de façon automatique ou cherche à agriper le doigt d’un adulte. Près de 70 réflexes ont été découverts et classifiés de différentes façons selon le stimuli source, l’apparition ou encore leur fonction. Ils contribuent aux bases de la coordination des mouvements chez l’adulte.

JPEG - 34.4 ko

Le corps humain est fait pour bouger à tous les niveaux.

Rôles des mouvements primordiaux :

  • Avoir un rôle protecteur de survie et de satisfaction des besoins vitaux
  • Aider à la mise en route de tous les grands systèmes, de leur connexion, de leur contrôle nécessaire à sa survie :
    • Neurologique-musculaire-articulaire (réflexes visibles)
    • Cardiaque, respiratoire, digestif (réflexes invisibles), glandulaire…
  • Aider à la mise en route des sens, des émotions
  • Préparer le fœtus à sa naissance. La naissance sera une orchestration de mouvements déjà répétés automatiquement pendant des semaines en intra utéro.
  • Prolonger les apprentissages dans sa première année de sa vie.

Dans l’ordre d’apparition, les types de réflexes primordiaux sont :

  • Les rythmies ou mouvements rythmiques.
  • Les mouvements et réflexes intra-utérins.
  • Les réflexes de la naissance : à la naissance certains réflexes sont testés par un pédiatre.
  • Les réflexes post-nataux.
  • Les réflexes du nouveau-né.
  • Les réflexes du nourrisson.
  • Les réflexes de la petite enfance.
JPEG - 35.6 ko

L’organisation neurologique

L’évolution du système nerveux du jeune enfant progresse de bas en haut, c’est-à-dire du cerveau "ancien » - reptilien (le mouvement) et limbique (les émotions et la mémoire)- jusqu’au cortex. L’organisation neurologique du cerveau se développe au travers ces mouvements réflexes, impulsifs qui vont favoriser l’apparition de la gaine blanche ou "myéline" des fibres nerveuses. Ainsi, ils engendrent un ensemble de communication dans le système nerveux central en lien avec tout le corps. Ces mouvements réflexes primordiaux vont aussi être associés à la sensibilité. Pendant la période de fusion, à savoir 9 mois avant la naissance et 9 mois après la naissance (voir plus), l’enfant est particulièrement sensible à son environnement.

Ces réflexes primordiaux sont amenés à être intégrés dans les premières années de vie quand ils ont rempli leur mission. Ils sont les "fondation" de tous les apprentissages. Leur intégration correspond à chaque fois à une nouvelle acquisition.

Quand ces réflexes automatiques sont maîtrisés, le cortex prend le relais et installe des réflexes plus matures dits " réflexes posturaux", comme : se tenir assis…. Ces mouvements moteurs construisent des schémes moteurs pour conduire le jeune enfant vers le maintien de la tête, le retournement, le ramper, le quatre patte, la marche, la parole, la lecture, l’écriture, la pensée, la cognition...

2 – LES REFLEXES PRIMORDIAUX NON INTEGRES

JPEG - 12.8 ko

Si particulièrement pendant cette période de fusion, l’enfant vit à un ou plusieurs stress, le ou les réflexes en cours peuvent se ralentir ou se sur-activer dans leurs tâches et parasiter les nouvelles acquisitions. L’enfant peut alors sauter une étape d’intégration.

Ils occasionnent alors des troubles divers : troubles corporels, troubles alimentaires, troubles du sommeil, troubles de compensation, troubles énergétiques, troubles émotionnels, troubles de développement, troubles du comportement, troubles d’apprentissage scolaire…

Dans les situations suivantes, les réflexes primordiaux non intégrés sont observés : la dyslexie, la dyscalculie, la dyspraxie, l’hyperactivité, l’autisme, les tocs, les enfants à haut potentiel hétérogène, l’hypersensibilité, les difficultés de lecture, d’écriture ou d’expression, les problèmes de coordination, de concentration, les prématurités, les naissances par césarienne, par ventouse, trop rapides, provoquées, ….

Puis dans la vie, à tout âge, un traumatisme (accident, opération, maladie grave, deuil…) peut refaire apparaître des réflexes non suffisamment intégrés.

L’enfant, le jeune, l’adulte peuvent vivre dans leur vie de grands découragements, de grandes émotions, de grandes fatigues….Le système nerveux ne peut atteindre son plein développement. Ils mettent alors en place un système de compensation à la fois défavorable et favorable. Très souvent, l’enfant devra faire beaucoup d’efforts pour acquérir des apprentissages ne se réalisant pas automatiquement. Selon la nature des évènements, des parties du corps vont s’infléchir vers la passivité ou l’hyperactivité alors que l’enfant peut être très "intelligent".

3 - EVOLUTION : pour le nourrisson, l’enfant, le jeune, l’adulte…

Il est possible de réactiver les développements limités en agissant sur les étapes sensorielles et motrices, pour que le nourrisson, l’enfant ou « l’enfant intérieur » du jeune, de l’adulte (l’apprenant), libèrent leurs blocages, leurs empreintes de fusion, leurs mémoires cellulaires afin de mieux réintégrer leurs mouvements automatiques, de déconditionner certaines habitudes posturales, gestuelles, mentales…, de redonner confiance et de réveiller leurs potentiels.

JPEG - 32.5 ko

Dans cette démarche, il ne s’agit pas de rééduquer mais plutôt de rétablir une communication avec le corps qui à un moment donné a pu s’arrêter ou se ralentir :

  • Une communication en conscience : à quelle époque donnée, l’apprenant s’est-il décentré de ses capacités ? Le corps se souvient. Retraverser cette période en étant accompagné facilite l’auto-guérison.
  • Une communication dans la compassion réactive les apprentissages, les potentiels, la créativité, les dons plus rapidement…

Les parents ont à se déculpabiliser et à dédramatiser la situation pour faciliter l’évolution de leur enfant. D’une difficulté naît d’autres belles opportunités pour la vie future de l’enfant. Dans le transgénérationnel, il est observé qu’un réflexe de survie présent chez un enfant peut aussi l’être chez le parent. Souvent les parents souhaitent en même temps s’en libérer.

4 - ACTIONS

41 - RENCONTRE INDIVISUELLE

Avant la première rencontre : un questionnaire

Un questionnaire est remis à l’apprenant (ou son accompagnant) qui relate son « histoire de vie » (anamnèse), la chronologie des évènements de la conception jusqu’au stade de la communication orale, voir plus (questionnaire à demander par mail). Il permet de mettre en conscience l’origine des blocages. L’apprenant peut signaler les signes de non intégration (liste des signes à demander par mail).

Lors de la première rencontre : un bilan des réflexes primitifs

Un bilan complet des réflexes primitifs peut être réalisé en 1 ou 2 séances soit environ 2h :

  • Par des tests
  • Par des observations
  • Par des ressentis.

La durée des séances est de 1h à 1h30 en fonction de l’apprenant. Selon l’âge et de sa demande, les séances sont espacées de 1 semaine (nourrisson) à 1 mois (adulte).

Les outils proposés sont les suivants :

La méthode employée permet d’intégrer les réflexes primitifs au niveau :

  • Physique : par l’écoute des besoins primaires (alimentation, sommeil…), par la préconisation de mouvements spécifiques (répétition des réflexes, nouveaux mouvements), par les jeux
  • Sensitif : par les massages, par l’acupression (sur les méridiens d’acupuncture) …
  • Emotionnel : par les élixirs floraux
  • Psychologique : par un mental positif
  • Mémoire : par la conscientisation
  • Postural : par l’équilibre et la coordination juste
  • Vers l’autonomie de chaque partie du corps

Au cours d’une séance

JPEG - 39.4 ko

Nous pouvons ensemble :

  • 1 - Définir les objectifs
  • 2 - Réaliser des observations rapides et en profondeur pour repérer les réflexes "débranchés"
  • 3 - Rebrancher les réflexes repérés, libérer les émotions, les mémoires agissant comme des empreintes induisant des schémas répétitifs défavorables ...
  • 4 - Rajouter des exercices à pratiquer chez vous avec votre enfant
  • 5 - Vérifier d’une séance sur l’autre l’intégration de ces réflexes accompagnés des émotions, des mémoires

A la maison avec un accompagnant ou non

JPEG - 13.5 ko

Les mouvements préconisés sont pratiqués à la bonne dose (soit environ 5mn par jour), au bon moment, à son rythme, lentement, sans forcer, en douceur, dans le ressenti, avec beaucoup d’amour inconditionnel pour permettre au réflexe concerné de finir son travail et de se transformer. Ce n’est pas la quantité de mouvements qui est importante mais la qualité et l’intégration neurologique

Un partenariat est recommandé avec les enseignants, les animateurs d’activités… Il est possible d’écrire des préconisations.

Dans cet accompagnement concernant tout le monde, l’apprenant apprend à gérer son stress et devient conscient qu’il est acteur de ses apprentissages, de sa santé, de son équilibre émotionnel, de la conscience de son corps, de la confiance en lui et du mieux être…

42 – ATELIERS : INTEGRATION DES REFLEXES

Atelier enfants

JPEG - 8.9 ko

Cet atelier reçoit des enfants en difficultés d’apprentissage entre 4 et 11 ans. 10 séances : En présence d’un des parents, avec des activités spécifiques, des mouvements, tout en s’amusant ! Nombre de participant : maximum 8 Durée et jour : 1h heure par mois, le samedi matin de 10h30 à 11h30 Voir les dates dans la rubrique « calendrier » ou sur demande

Atelier adulte

JPEG - 23.9 ko

10 séances : 10 à 15 principaux réflexes revisités Nombre de participant : maximum 8 Durée et jour : 1h heure par mois, le mercredi de 20h30 à 21h30 Voir les dates dans la rubrique « calendrier » ou sur demande

43 – STAGE DE 2 JOURS

Thème : Découverte et intégration des réflexes primitifs Vocation :

  • Personnelle : chaque suivi d’atelier est indépendant et vise le bien être.
  • Professionnelle : le suivi de ces ateliers valide des parties de formations (voit rubrique : école du ressenti : formations) Nombre de participant : maximum 8 Durée : Les 2 jours peuvent être à suivre ou par demi journée, programmés en fonction des disponibilités des participants ou sur demande.